Le "pédalegate(1)"

par MikE

 

 

Qui n'a pas entendu cette histoire au cours de laquelle le conducteur d'une RENAULT Vel Satis s'est trouvé dans l'impossibilité de couper son régulateur de vitesse et a dû ainsi rouler pendant des dizaines de kilomètres à vitesse élevée sur l'autoroute ? Pour ceux-là, un bref résumé de l'affaire était visible ici (site de TF1/LCI) jusque fin 2006, mais à présent il ne l'est plus !

Personnellement, et bien que je m'intéresse énormément à ce qui touche à l'automobile, je n'y ai "jamais trop cru" et les communiqués rassurant des constructeurs impliqués (RENAULT surtout) faisaient leur effet. Et puis bon, jusque début 2006, date d'achat d'un véhicule équipé, je ne connaissais pas ce gadget de pouvoir réguler sa vitesse.

Pourtant le 25 juin 2006, j'ai radicalement changé d'avis sur le sujet. Pourquoi ? Pour avoir été "victime" d'un incident y ressemblant de très près.

 

Reprenons d'abord l'historique de mon auto : il s'agit d'un bon gros break de mi 2003 acheté d'occasion en février 2006 auprès d'un concessionnaire de la marque, diesel, boîte manuelle, 110 000 bornes au compteur mais toute ses dents, et, ô magie, équipée du fameux régulateur de vitesse (d'origine, je précise). La marque et le modèle de l'auto ? Pour des raisons qui m'appartiennent et qui pourraient se résumer au fait que je ne souhaite pas jeter le discrédit publique sur une marque déterminée, je ne désire pas communiquer ces renseignements (pour le moment). Et puis bon, à présent de nombreuses marques sont touchées comme l'indique le lien que j'ai donné en en-tête, alors à quoi bon ? Ceci dit, si certains veulent vraiment savoir de quel marque / modèle il s'agit, je suis prêt à le leur concéder en privé à cette adresse.

Donc je fais l'acquisition de l'auto à cette époque, et vu que moi et mon amie faisons beaucoup de 4 voies et autoroute avec, nous apprenons vite les avantages et dangers du régulateur de vitesse.

  • Avantages : pouvoir reposer son pied droit, avoir une vitesse régulière
  • Dangers : baisse éventuelle de vigilance, ne plus avoir nécessairement le pied sur une pédale donc un temps de réaction éventuellement plus important le temps de retrouver la pédale désirée, avoir une vitesse régulière donc - sauf intervention - du temps pour doubler un véhicule roulant à peu près à la même vitesse

Nous roulons pas mal, et faisons quasiment 10 000 km en 4 mois de temps, de quoi se faire largement la main sur l'équipement en question, dont la manette de 5 centimètres située à environ "4 heures" par rapport au volant est simple d'utilisation :

  • Allumage du régulateur (ON/OFF): pousser une fois le bouton au bout de la manette
  • Sélection de la vitesse désirée : manette vers le bas (1 impulsion)
  • Désélection de la vitesse désirée : tirer le régulateur vers soi, débrayer, ou freiner
  • Augmenter / diminuer légèrement sa vitesse : respectivement monter / abaisser la manette (+/- 1,6 km/h par impulsion)
  • Couper le régulateur : appuyer une fois le bouton au bout de la manette

Me concernant, et en respect du manuel d'utilisation, je procède ainsi lorsque j'aperçois un obstacle :

  • Comme j'anticipe au maximum les comportements des autres usagers de la route, quand j'arrive sur un obstacle prévisible, je fais baisser la vitesse en poussant vers le bas la manette du régulateur d'autant de fois que nécessaire (- 1,6 km/h par impulsion, donc, soit 3 impulsions pour - 5 km/h). Pendant ce temps, le pied droit, que je repose habituellement sur la moquette devant les pédales en absence de tout danger, vient de positionner devant la pédale de frein, au cas où. Mais c'est vrai qu'en dehors de tout ralentissement prévisible, mon pied est sur la moquette à plat. D'ailleurs, sinon, l'intérêt majeur du système (reposer son pied) part en fumée.
  • Si je n'ai pu anticiper comme dans le cas précédent, et que je me retrouve légèrement surpris ou avec une trop grande différence de vitesse par rapport à l'obstacle, je fais sauter la vitesse réglée (en tirant la manette une fois vers moi), ou je coupe le régulateur (bouton ON/OFF au bout de la manette), quitte à le remettre ensuite. Ceci revient exactement au même. Sinon idem pour le pied droit qui se prépositionne sur le frein.
  • Enfin si vraiment je me fais surprendre (cas du gus qui déboîte sans clignotant alors qu'il est encore à 100 mètres de l'auto qu'il veut doubler) et que je juge que couper le régulateur ne serait pas suffisant, je freine, ce qui a pour effet comme chacun sait de couper la vitesse enclenchée par le régulateur et de reprendre la conduite qu'on pourrait qualifier de "manuelle", ou plutôt "pédestre" dans notre cas !

Ma façon d'utiliser le régulateur de vitesse a été éprouvée pendant 4 mois sans souci aucun, et c'est donc en toute confiance que j'utilisais à présent cet équipement. Jusqu'au fameux jour J où l'incident est arrivé...

 

Pour ceux qui voudraient directement accéder à d'autres rubriques du site, un p'tit menu déroulant :

 

  • 27 août 2007 : ajout d'une page où je mets en ligne les témoignages d'incidents similaires que je reçois régulièrement, puisque je suis destinataires de plus en plus de cas.

  • 02 février 2007 : j'ai mis la main sur un dossier paru dans un vieux Auto Plus (n° 848, 7 décembre 2004, soit avant la médiatisation intensive de l'affaire) que j'ai retrouvé chez moi. Il est pas mal fait, alors je laisse les pages en consultation pour ceux que ça intéresse.

  • 21 septembre 2006 : j'ai simplement rajouté un compteur en bas de page.

  • 30 août 2006 : bon, ça fait d'jà une paire de semaines que j'ai repris le boulot, et ce dossier commence à être bien référencé et visité. Peu de réactions pour le moment.

  • 29 juillet 2006 : ce dossier est enfin en ligne ! J'ignore si je vais recevoir beaucoup de témoignages, mais je m'excuse d'ores et déjà de ne pouvoir répondre à mon courrier avant le 10 août prochain pour cause de vacances (ça m'fera du bien, tiens !). @ bientôt...

 


Dernière mise à jour le 25.09.2008

Dossier visité  fois depuis le 29 juillet 2006

(m'écrire)

J'invite toutes les personnes qui ont déjà rencontré un problème électronique majeur dans leur auto, avec ou sans conséquence, à me faire partager leur expérience à l'adresse ci-dessus. Je m'engage simplement dans un premier temps à recenser tous les cas qui me seront transmis, sans publication systématique, en vue d'une éventuelle transmission à une association de consommateurs ou divers organismes qui se saisiraient de cet épineux dossier. Evidemment ces renseignements ne seraient transmis le cas échéant qu'avec votre accord.

(1) Pour rendre à César ce qui lui appartient, et bien que le nom n'ait pas été déposé, l'appelation "Pédalegate", en référence à un scandale bien connu, est issue du site Le Blog Auto.

</MikE - jul 2006>

••> index général du site

 

~ @rrow-Base Création© 2002 ~